Questions/réponses... :

 

Rechercher dans nos différentes pages, une réponse ou une question,
par date
ou par mot clé...

page précédente

15/05/2006

philémon :
vous dites : "Cette description ne se limite pas au domaine humain, mais est un principe universel. Tout élément survit, c'est-à-dire a une existence qui continue après l'instant T, tant que rien ne vient détruire cet élément" est un énoncé d'ordre philosophique
Connaissez-vous un seul élément purement physique qui ne soit pas régit par cette loi ?
Ce n'est donc pas de la philo (une part de science), mais bien de la science.

Par ailleurs, vous m'accorderez que définir un objet n'est pas le réduire à l'une de ses parties, c'est pourtant ce que vous faites en réduisant, dans la définition que vous en donnez, la philosophie à l'éthique.
Def du dico : philosophie n. f. Branche du savoir qui se propose d'étudier les principes et les causes au niveau le plus général, d'étudier les fondements des valeurs morales, et d'organiser les connaissances en un système cohérent. © Hachette Multimédia / Hachette Livre, 1999
Valeur morale = éthique. Ce n'est pas moi qui le dit, c'est le dictionnaire.

Le survisme serait "un moyen de comprendre ce qui nous entoure". Une théorie scientifique n'est pas un moyen de comprendre ce-qui-nous-entoure, mais de comprendre les phénomènes dont elle s'occupe.
Le phénomène est dans le comportement humain " Rire, imaginaire, violence, etc… " Or le survisme explique :
A+B = rire
C+D+E+.. = violence
A-F = imaginaire.
Comme le sujet (l'humain) est vu par l'humain, je conçois que la "neutralité" soit mise en doute. Faute d'avoir des extra-terrestres sous la main... Mais même là, vous seriez capable de douter de leur impatialité... Inutile de tourner en rond.

Ce-qui-nous-entoure n'est pas composé uniquement des objets de la psychologie, mais aussi de ceux de la physique, de la thermodynamique, de la biologie, etc.
Si vous dites : les résultats que j'obtiens en psychologie sont pertinents
également pour la biologie, la physique, etc., vous faites de la philosophie, en tout cas vous ne faites plus de la psychologie stricto sensu.
Le survisme s'occupe de l'organisation de la pensée, pas des cailloux, de la diversité biologique, etc… Mais tout l'univers est fonction de la survie (existence après l'instant T). Vous comprenez la différence ?
Lorsque je dis "description" je parle de l'organisation de la pensée. Et cette organisation de la pensée permet aussi de comprendre l'existence des éléments qui ne pensent pas. Saisissez-vous la différence entre :
"je pense qu'un caillou survit tant qu'il n'est pas transformé en poussière" et
"le caillou pense" ?
"Objets inanimés, avez-vous donc une âme ?" ça, c'est de la philo.
Ne vous trompez pas de sujet. La "psychologie science exacte" explique comment une personne peut arriver à se poser la question "Objets inanimés, avez-vous donc une âme ?", pas de faire un choix de réponse (qui devient de la philo).

Si la psychologie est une science exacte, un psychologue est donc un scientifique. Un scientifique n'écrit pas de grossièretés dans un livre de science. Or le livre s'intitule "Psychologie et si on arrêtait les conneries ?" Donc ce livre contient une grossièreté. Alors, soit il a été écrit par un scientifique et ce n'est pas un livre de science ; soit il n'a pas été écrit par un scientifique et ce n'est pas un livre de science non plus.
Quelle est la nature de ce livre ?
Merci.

Ce n'est pas "dans ce livre" mais "sur" ce livre. Détail que vous trouverez peut-être hypocrite, mais qui a son importance. Si vous aviez eu le livre en main, vous auriez constaté qu'il n'y a aucune "grossièreté" à l'intérieur, même si le texte est accessible à tous. Le mot "connerie" veut dire "erreur". Alors, que ce titre soit ou non une " erreur " ?… ;o)

Un titre est une interface commerciale. Si vous n'aimez pas que la science puisse avoir une interface commerciale, tant pis pour vous. Mais une science qui reste dans un placard parce que l'accroche n'a pas interpellé… Quand à ce choix, il est fait par les éditions RJTP. Si vous avez envie de débattre avec eux… Moi ça ne me regarde pas. Je ne m'occupe que du survisme.

page précédente