Questions/réponses... :

 

Rechercher dans nos différentes pages, une réponse ou une question,
par date
ou par mot clé...

page suivante

25/04/2006

xsxsxs1000 : Bonjour La structure du mental de l' homme est détermninée par l' évolution donc par la survie. Mais cette structure à un caractère probabilistique et intelligente et peut prendre conscience de ce fait la même, et venir le contrer. Donc tout n' est pas fait par survie si l' on a conscience qu' on fait en général tout pour ça. Je croix que certains philosophes morts en sont la preuve mais ils ne sont plus là pour le dire... Cordialement.

Malheureusement, même quand on a conscience de ce survisme, si pour prouver qu'on n'est pas dépendant de cet axe de réflexion on n'en vient à "faire n'importe quoi, même des actes anti-survie", on n'en prouve pas moins que notre valeur prédominante est la liberté, et que notre survie passe par notre liberté totale. Résultat : pour prouver que l'on n'est pas dépendant de la survie, on utilise la liberté totale, qui est " survie " dominante à nos yeux (parce que l'autre côté représente la prison, et la non-survie). Bref… La conscience n'apporte souvent que la frustration de son impuissance… Mais ne soyons pas mélancolique : l'univers nous dépasse ! :o) Le survisme reste valide. Snif ? ;o) N'oubliez pas que le survisme n'est pas une prison et qu'il permet toutes les voies possibles et imaginables, même les erreurs ! (le survisme est la description de l'organisation de notre pensée, pas une garantie d'éternité !). N'est-ce pas une approche qui respecte les sensibilités de chacun ?
Mais ai-je répondu à votre question ?

page précédente