Essais cliniques

 

 

Y a-t-il eu des essais cliniques sous l'égide de scientifiques reconnus ?

Non. Pourquoi ?
Parce que pour avoir le droit de faire des essais cliniques, il faut déjà être reconnu. Et comme pour être reconnu il faut déjà avoir prouvé de manière clinique… Problème Kafkaïen.

Heureusement, ceci n'a pas empêché depuis plus de 15 ans d'expérimenter sur des cas concrets la véracité du principe "je fais ce qui assure ma survie, je ne fais pas ce qui n'assure pas ma survie", ainsi que les découvertes liées à l'imagination, etc...

APPEL à toutes les personnes du milieu médical et scientifique :
Le milieu scientifique français n'aime pas ouvrir ses portes aux non-initiés de peur de perdre ses " pouvoirs " en dispersant son savoir, OK ;
vous ne pouvez pas vous permettre de dire par écrit et officiellement ce que vous pensez, car votre hiérarchie aime les " oui oui chef, mais bien sûr chef ", or approuver un point de vue différent du chef équivaudrait à un arrêt de votre progression dans l'organigramme, OK ;
mais : Si vous êtes face à un cas d'organisation de pensées que vous ne comprenez pas, merci de nous contacter, on trouvera les réponses ensemble. Certains ego se sentent menacés par le survisme, mais pensez aux malades ! Vous agissez pour leur bien ou pour le votre ?
(La provoc est malheureusement le seul moyen pour nous de faire réagir. Merci de voir que derrière cette provoc il y a tout de même du constructif).

Rappel : notre service d'aide par internet est totalement gratuit. Nous ne sommes pas là pour le fric ! Concrètement cette approche peut permettre énormément de choses, mais les cas les plus accessibles ont étés dans le domaine des TCA et des TOC. Les approches traditionnelles s'occupant de la nourriture, sont des catastrophes qui ne soignent que les symptômes, alors si vous voulez que votre établissement ait un grand taux de réussite, pensez aux malades ! Prenez connaissance de l'approche du survisme.

Suite :
Approche thérapeutique.